Le cinéma Africain francophone commence à donner de la voix dans le monde. De plus en plus de professionnels de ce milieu sont hautement qualifiés et reconnus dans le monde entier.

Lors, de la 3ème édition des trophées francophones du cinéma 2015 qui s’est tenue dans la belle capitale ivoirienne (Abidjan) le Samedi 05 Décembre passé, 2 femmes africaines jugées meilleures dans leur domaine ont été primées.

Il s’agit en premier de Siam Marley.
Jeune et talentueuse, cette réalisatrice, cadreuse, scénariste et productrice Franco-ivoirienne a reçu le prix du meilleur court-métrage pour son film Cinq Boîtes de Lait tourné en 2013. Le film de 15 minutes, parle d’un Père, qui face à la guerre et pour nourrir son fils, sacrifie tout, y compris sa foi et sa propre vie, pour sauver celle de son fils.
La jeune femme s’est aussi distinguée dans d’autres films :

  • La radio (2012, court métrage) : comme Directrice de la Photographie et cadreuse
  • Babi (2012, court métrage) : comme réalisatrice, scénariste, coproductrice
  • Une minute de silence (2012, court métrage) : comme productrice exécutive
  • Jeu de Couple (2012, court métrage) : comme cadreuse.

L’autre grande Lauréate de la soirée, est Maïmouna N’diaye, qui a reçu le trophée du meilleur interprète féminin. Principale actrice dans le film « L’œil du cyclone » du Burkinabé Sékou Traoré, elle joue le rôle d’un avocat fin d’esprit, défendant avec dextérité un chef rebelle.
C’était son premier grand film, et on peut dire que la jeune femme a du mérite. D’origine Sénégalaise, Maïmouna la belle est née en France, a grandit en Guinée, a vécu en Côte d’ivoire et réside actuellement à Ouagadougou, capitale du cinéma ouest-africain.

Vivement l’édition de l’année prochaine avec plus de femmes africaines à l’honneur.