Historique de l’association

Créée le 14 novembre 1993 àOuagadougou par un groupe de femmes juristes désireuses de lutter pour la promotion du droit et contre toutes les formes de discrimination àl’égard des femmes, l’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso (AFJ/BF) compte aujourd’hui une centaine de membres actifs provenant de divers milieux professionnels du droit : Magistrats, Avocates, Notaires, Juristes d’entreprises, Juristes de l’Administration (Douanes, Trésor, Ministère de l’Environnement, Ministère des Transports), fonctionnaires des Organisations Internationales, Universitaires...

Les objectifs

Les objectifs de l’AFJ/BF sont principalement :

- être au service de la femme et de la famille en particulier et du peuple Burkinabé en général ;

- faire connaître en tous pays en général et au Burkina Faso en particulier, tous les droits de la femme et de la famille par l’information et la sensibilisation ;

- étudier la législation nationale et internationale en direction des femmes et de la famille et de proposer aux autorités politiques toutes suggestions d’actions souhaitables en faveur de la femme ;

- assister la femme dans la défense de ses droits et acquis ;

- soutenir la femme dans sa lutte d’émancipation contre tous actes injustes et discriminatoires ;

- contribuer àtous les efforts déployés par la femme afin d’arriver àl’égalité de traitement devant l’emploi, et favoriser l’accès de la femme àtoutes les carrières ;

- élaborer des stratégies pour le développement des sciences juridiques par l’emploi de la méthode comparative afin d’aider àl’harmonisation et au progrès du droit africain.

En conformité avec ses objectifs et dans le but de faire connaître les droits de la femme, l’A.F.J./B.F a :

Les activités de l’association

1. Organisé un séminaire atelier sur l’accès des femmes àla justice ;

2. Organisé une série d’émissions radiodiffusées et télévisées, sur la vulgarisation du Code des Personnes et de la Famille ;

3. Animé différents séminaires àla demande d’autres Associations ;

4. Organisé une conférence-débats sur ’’la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination àl’Egard des Femmes’’ du 18 décembre 1979 pour commémorer le cinquantenaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1949 ;

5. Réalisé des modules de formation sur les droits des femmes et leur traduction dans trois (3) langues nationales (mooré, dioula, fulfuldé) ;
6. Elaboré un répertoire de textes favorables aux femmes suivi de campagnes de sensibilisation sur lesdits textes dans 17 provinces du Burkina Faso ;

7. Edité des textes / affiches juridiques et leur traduction dans les langues nationales ;

8. Participé àun voyage d’études pour l’installation des cliniques juridiques du Bénin, Cameroun, Togo ;

9. Organisé une formation en technique de communication, en élaboration et en gestion de projets et finance, au profit des membres de l’association ;

10. Elaboré un lexique de termes juridiques traduit dans les trois (3) langues nationales (mooré, dioula, fulfuldé) ;

11. Apporté diverses contributions àl’élaboration et àl’explication de textes juridiques : Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples, Statuts du groupe de pression pour l’éducation des filles, Conférence sur la Cour Pénale Internationale (CPI) ;

12. Organisé des campagnes de lutte contre les violences faites aux femmes en collaboration avec le réseau WILDAF / Burkina dont elle est membre.

Dans le cadre de ses activités permanentes l’AFJ/BF a ouvert un Centre d’Informations Juridiques en vue d’assister la femme dans la défense de ses droits.

Les organes de l’association

  • L’Assemblée Générale ;
  • Le Comité Exécutif composé de :

- Une Présidente,
- Une Vice-Présidente,
- Une Secrétaire Générale,
- Une Secrétaire Générale Adjointe,
- Une Secrétaire aux Relations Extérieures,
- Une Trésorière Générale,
- Une Trésorière Générale Adjointe.

  • Les Sections Provinciales ;
  • Les Commissions ;
  • Deux Commissaires aux comptes sont chargés du contrôle de la gestion.

Les Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de l’AFJ/BF sont :

  • Centre Canadien d’Etudes et de Coopération Internationale (CECI) ;
  • Banque Mondiale ;
  • Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ;
  • Ambassade des Etats Unis d’Amérique ;
  • Ambassade du Canada ;
  • Service Allemand de Développement (DED) ;
  • Courants de Femmes ;
  • Agence Intergouvernementale de la Francophonie...

L’AFJ/BF est membre de plusieurs Réseaux d’Associations :

  • au niveau national

- Coalition Burkinabé pour les Droits de la Femme (CBDF) ;
- Women in Law and Development in Africa (WiLDAF/BF) ;
- Coalition au Burkina Faso pour les Droits de l’Enfant (COBUFADE) ;
- Coordination des Associations et ONG Féminines du Burkina (COAFEB) ;
- Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC)...

  • au niveau international

- Fédération des Juristes Africains
- Women in Law and Developpment in Africa