Chaque semaine, Awa webzine choisit pour vous un pays, et vous emmène à la découverte de quelques uns de ses plats traditionnels. Après le Bénin et le Cameroun, cette fois, c’est la Côte d’Ivoire qui sera à l’honneur.

Comme le disent les Ivoiriens, à ABIDJAN, « la nourriture est versée waaaaa ». Cette expression veut tout simplement dire que dans la belle capitale de Houphouet Boigni, la nourriture ce n’est pas ce qui manque. Il y en a à foison.
Abidjan est une ville très animée, il y règne en permanence une ambiance festive. Les maquis, petits restaus, bars y pullulent. Comme les ivoiriens sont de gros fêtards, il y a du monde dehors à tout moment dans ces coins de bouffe même la nuit.

Que mange t’on donc de si bon en Côte d’Ivoire ?

Attiéké poisson/poulet braisé

Attiéké ou couscous de manioc, c’est le plat que vous ne pourrez jamais louper à Abidjan. Très culte, il a tellement eu du succès qu’aujourd’hui, dans toutes les capitales ouest-africaines, on en mange. On peut le servir avec de l’alocco du poulet ou du poisson braisé. Voyez en images ce que ça donne.

Kedjenou

Vous rappelez-vous de la fameuse chanson "1er Gaou" du groupe Ivoirien Magic System ? On y entend les magiciens parler d’un Kédjénou d’éléphant…….
Justement, le Kédjénou qui veut dire en langue locale "secouer dedans" se cuisine avec de la viande de brousse (agouti, biche) ou du poulet. Le mode de cuisson est spécial car il se fait à l’étouffé dans un canari recouvert de feuilles de bananier. On mélange la viande avec des légumes (aubergine, tomate, oignons). Il est très simple à réaliser et s’accompagne de riz, de couscous ou d’attiéké.

Placali sauce gombo

C’est un plat très prisé à Abidjan. Il a son équivalent appelé Agbéli au Togo et au Bénin. On le prépare en versant et retournant la farine de manioc dans de l’eau bouillie jusqu’à obtenir une pâte compacte, homogène et très élastique. Il s’accompagne de la sauce gombo, ou sauce d’arachide, ou encore sauce graine (sauce de noix de palme) aux crevettes, crabes, poisson ou viande.