Eugénie Ouédraogo Recycler du papier n’est pas chose courante. Pourtant, Mme Eugénie Ouédraogo s’adonne àcette activité depuis 2001 et les articles qu’elle fabrique forcent l’admiration.

Rien de plus extraordinaire que d’utiliser des chutes de papier recueillies auprès des imprimeurs de la place pour les recycler et en faire un autre usage. Mme Eugénie Ouédraogo a libéré son génie créateur pour valoriser le papier. A 38 ans, elle a opté de travailler dans le recyclage des chutes.

Son inspiration lui vient de la tête, pour le choix de la forme et des colories. "J’associe le papier mouillé et transformé en pâte àde l’herbe cuite. J’’utilise ensuite de la teinture pour le mélange, en vue de l’obtention des colories." Dans sa large gamme d’articles, la dame artiste a fait valoir son talent àtravers des albums photos, des carnets de notes, des pochettes cadeaux, des cartes de vœux, des marque-pages, des sacs àcadeaux et des tableaux décoratifs... J Madame Eugénie a souvent exposé aux rues marchandes du FESPACO et aux éditions du SIAO. En 2006, elle a obtenu un prix d’encouragement et un diplôme de participation.

Dans l’arrière-cour de son atelier, 19 femmes travaillent àlongueur de journée, àla phase de transformation de la matière première. "Après le modelage, le séchage, l’applatissement, le produit est finalisé et destiné àla reproduction des articles voulus," a précisé Mme Ouédraogo. Selon toujours cette spécialiste en recyclage de papier, son projet a été initié en 2001 avec le soutien de la GTZ, une ONG allemande présente au Burkina Faso. A ses débuts elle a pu bénéficier d’un soutien financier de cette ONG et de l’encadrement de deux techniciennes que sont :Mesdames Jacob Berth et Maurice Jahanna, en fin de contrat. La responsabilité incombe désormais àMme Ouédraogo de conduire le projet.

Privat OUEDRAOGO, Le fasso