Mame Faguèye Bâ Saint-Louisienne basée à Dakar a besoin de se ressourcer à Saint-Louis. Elle incarne l’élégance de l’ancienne capitale du Sénégal et de l’AOF.

Ses créations entre le moderne et le traditionnel, ses modèles sont travaillés, la matière transformée par un vrai sens du beau. Ses oeuvres nous embarquent dans un monde nouveau. Elles sont réalisées de mélange de matières où le souffle de vie nous traverse le corps avec douceur en voile écru pour une nouvelle conception de la mode africaine. Son style représente un véritable art visuel, un nouvel esthétisme.

Faguèye dessine ses modèles et dessine également ses accessoires
ou des accessoires pour le cinéma. On appelle ça tout simplement du talent. Son travail s’est nourri de la richesse pluriculturelle de sa région
et a mûri au fil du temps. La sobriété visuelle de ses modèles est riche en matières (lin, coton, peau, organza, crêpe, mousseline, soie, pagne tissé, perles en bois, raphia).

Mode ou nouvel art visuel, les créations de l’artiste empruntent des chemins écartés notamment par une conception d’ensemble où le bustier ne se range plus dans une armoire mais on l’accroche au mur et devient un tableau d’art contemporain ;
ou bien encore une conception de chapeau en mélange de raphia, de piques de porc-épic, fermés par des perles en bois,). Faguèye sculpte ses modèles. De la haute couture au prêt à porter ; de la robe de soirée au costume d’homme ; des tenues de ville homme ou femme à la création de ligne, Mame Faguèye Bâ possède une palette de création appelée à plaire à un large public et à imposer la styliste dans le monde des grands couturiers. Depuis l’ouverture de son atelier de couture et de création à Sor en 1992, ses succès se multiplient. Faguèye enchaîne défilés, participe tous les ans au Festival de Jazz à Saint-Louis.
Elle est très remarquée à la SIMOD ; elle participe à la première édition d’Initiative Fouta, défile en Europe, aux Etats-Unis, au Japon.

Faguèye crée des costumes de cinéma et est styliste et chef costumière pour Tableau Ferraille de Moussa Sène Absa ; pour Karmen de Jo Ramaka Geï ; Le Prix du Pardon de Mansour Sora Wade, un Amour d’enfant de Bène Diogaye Bèye ; Chef costumière de plateau pour Capitaines des Ténèbres de Serge Moati ; Tremblements lointains de Manuel Poutte (Belgique) ; actuellement en tournage pour Black de Pierre Laffargue (France) ; participe à la décoration de Caprice d’un Fleuve de Bernard Giraudeau ; crée des costumes pour plusieurs documentaires et courts-métrage. Elle remporte plusieurs prix, notamment celui de MNET 98 pour le meilleur costume du film francophone en Afrique du Sud, pour Tableau Ferraille de Moussa Sène Absa.

Faguèye est sacrée meilleure styliste d’Afrique de l’Ouest lors du festival ECOFEST organisé par ECOWAS au Nigeria en 2002. Elle décorée Chevalier des Arts et des Lettres du Sénégal. Faguèye a soif de travail, d’amour de sa culture et de la culture des autres. Sa générosité la pousse à l’échange et veut promouvoir l’art et le design contemporain africain.

Depuis novembre 2001 elle ouvre un Espace culturel qui fédère plus de 50 artistes qui travaillent à de nouvelles émergences artistiques. C’est l’Espace Faguèye. Le contenu de cette association donne un sens à un projet de développement et de diversité culturelle. Faguèye travaille, crée pour elle, sa famille, sa ville de Saint-Louis, son pays le Sénégal...