La ghanéenne Grace Amey-Obeng, l’une des femmes d’affaires les plus fortunées d’ Afrique occidentale, est devenue riche en faisant la promotion des produits qui mettent en valeur la beauté de la peau noire, à une époque où beaucoup de ses concurrents vendaient des produits éclaircissants dangereux pour l’organisme.

Grace a créé son entreprise, il y a environ 25 ans avec un budget de 100 dollars. Elle est aujourd’hui à la tête d’un empire qui affiche un chiffre d’affaires annuel compris entre 8 et 10 millions de dollars.

Son groupe d’entreprises FC comprend une clinique de beauté, une entreprise qui fournit des équipements de salon de beauté et des cosmétiques ; ainsi qu’une université qui a huit branches et ses produits sont exportés au Nigeria, Burkina Faso, Togo, en Côte-d’Ivoire, en Suisse et au Royaume-Uni.

Madame Amey-Obeng a été encouragée à plusieurs reprises et a reçu de nombreux prix pour ses produits de beauté et le marketing qu’elle fait autour.

Mais l’une des choses qui la rend particulièrement fière, c’est son université qui, depuis son ouverture en 1999, a formé plus de 5000 jeunes, surtout des femmes.

Ce qui lui importe également, c’est son rôle en tant qu’esthéticienne médicale. Par exemple, le constat de la guérison d’une affection cutanée lui procure de la " joie ".