L’Association des Femmes Africaines pour la Recherche et le Développement (AFARD) est une organisation panafricaine non gouvernementale basée àDakar, au Sénégal. L’AFARD entreprend et appuie la recherche, la formation et le plaidoyer en vue de promouvoir les droits économiques, politiques et sociaux des femmes africaines.

Créée en 1977 par un petit groupe de femmes chercheuses africaines, l’Association a progressivement pris de l’importance et couvre actuellement presque tous les pays du continent, avec 23 groupes nationaux dont 21 en Afrique (francophone, anglophone, lusophone et arabophone), deux en Europe et en Amérique rassemblant des chercheuses africaines vivant ces continents.

L’arrivée de jeunes adhérentes a contribué au renforcement de l’Association, qui regroupe aujourd’hui plusieurs centaines de membres dont le profil multidisciplinaire est un autre signe distinctif de l’AFARD.

Elle est composée de :

- chercheuses,
- formatrices,
- spécialistes en plaidoyer,
- économistes,
- éducatrices en sciences politiques,
- communicatrices
- sociologues,
- anthropologues, des
- historiennes, des
- expertes en sciences naturelles.
- etc.

Sa mission

AFARD a pour missions de :

- bâtir un puissant mouvement de femmes africaines capables d’allier la lutte pour la promotion des droits humains (particulièrement ceux des femmes) àla théorie et àla pratique du développement ;
- mettre en exergue la contribution des femmes africaines au développement durable et démocratique.

Ses objectifs

- Transformer les relations de genre et les conditions socio-économiques des femmes en Afrique ;
- mettre en évidence la contribution des femmes africaines au développement durable et aux avancées démocratiques ;
- développer les capacités des femmes africaines àentreprendre la recherche et àen disséminer les résultats ;
- assister les décideurs aux niveaux national, régional et international, dans la formulation et l’élaboration de politiques centrées sur les besoins des populations àpartir d’une perspective de genre ;
- développer des stratégies de plaidoyer et des outils nécessaires afin de permettre aux femmes africaines d’influencer les décisions dans les domaines politiques, économiques et sociales, pour la promotion de l’égalité entre les sexes et la démocratie en Afrique ;
- encourager la formation de groupes nationaux pour le développement de la recherche féministe au niveau local ;
- créer des réseaux et renforcer le partenariat avec les femmes africaines chercheuses et les organisations travaillant sur les questions de développement.

Ses Organes

Ils sont constitués par : l’Assemblée Générale, le Comité Exécutif et le Secrétariat.

- L’Assemblée Générale regroupe tous les membres de l’Association.
Elle détermine la vision et les orientations de l’Association et décide des programmes et des tâches administratives àentreprendre par l’Association. Elle siège tous les quatre ans.
- Le Comité Exécutif exécute les décisions et élabore les politiques et directives définies par l’Assemblée Générale. Il se réunit au moins une fois par an. Les membres du Comité Exécutif participent aux activités de recherche, de formation, de publication et de plaidoyer. La Présidente et la Vice-Présidente sont choisies parmi les membres élues du Comité Exécutif.
- Le Secrétariat
o Il est chargé de : l’élaboration des propositions de recherche ;
o la levée et l’administration des fonds ;
o la mise en application des programmes de recherche ;
o renforcement des capacités et de plaidoyer ;
o la publication du bulletin Echo et des résultats des recherches entreprises par les membres ;
o la coordination au niveau régional du travail des groupes nationaux ;
o l’établissement et le maintien des contacts avec les réseaux africains et les organisations internationales.
Il est dirigé par une Secrétaire Exécutive.

Ses domaines de priorité

- Genre et Transformation des Politiques Economiques et Sociales en Afrique ;
- Gouvernance, Démocratisation et Accès des Femmes au Pouvoir Politique ;
- Violences faites aux Femmes notamment les pratiques traditionnelles ;
- Transformation des conflits et construction de la paix ;
- Leadership des Jeunes.

Ses avantages comparatifs

l’AFARD est la plus ancienne organisation régionale autonome de recherche pour le développement de la femme africaine ;

Elle a plus de vingt années d’expériences dans la lutte pour l’amélioration de la position sociale de la femme et de sa participation au développement de l’Afrique ;

L’AFARD a une grande expertise en matière de formulation et d’exécution de projets, de formation et de coordination régionale sur les questions de genre et développement en zone africaine ;

L’AFARD a atteint un niveau significatif d’expertise en analyse genre et compte parmi ses membres un grand nombre d’universitaires et décideurs de renommée mondiale ;

L’AFARD a introduit dans ses programmes de recherche des paramètres multidisciplinaires et participatifs comme principaux instruments de recherche et de plaidoyer ;

L’AFARD jouit d’une représentation globale en Afrique, en Europe et dans les Amériques, et ses membres travaillent sur le terrain dans les pays africains ;

L’AFARD a une grande expérience dans le domaine du plaidoyer au nom des femmes africaines aux niveaux national, régional et global, et en matière de dissémination de l’information sur les questions de genre et développement en Afrique.

Ses réalisations

Sur le plan continental :

- l’AFARD œuvre pour la promotion de l’égalité entre les sexes et pour l’utilisation du concept genre en tant qu’outil d’analyse dans toutes les sciences sociales.
- L’AFARD a beaucoup contribué àla promotion du genre et des questions de développement et àla dissémination des résultats pertinents de la recherche en Afrique.
- Les actions de l’Association font partie du mouvement qui a contribué àconscientiser les gouvernements africains sur l’importance de prendre des décisions politiques en faveur des femmes.
- L’AFARD a joué un rôle de catalyseur dans le mouvement des femmes au niveau africain et international en créant une conscience globale des questions de genre par rapport au développement social, économique et culturel en Afrique. - Avec l’AFARD, beaucoup de femmes d’Afrique, des Caraïbes, du Tiers Monde ont développé un profond engagement par rapport aux questions de genre.
- l’AFARD a favorisé la création de nouveaux réseaux de femmes tels que le Forum des Educatrices Africaines et l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC).
- L’AFARD ont joué un rôle déterminant en assistant le Conseil pour le Développement des Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA) àmettre sur pied son Institut Annuel sur le Genre.
- L ’AFARD a apporté un appui technique, et des conseils relatifs aux questions de genre femmes àdifférents Ministères.