On demande à la femme moderne l’impossible : être belle, douce, réceptive, amante, épouse, mère et, en même temps, professionnellement l’égale de l’homme !
Le défi d’aujourd’hui est donc pour la femme d’être féminine tout en alliant des qualités masculines. La femme évolue et tend à devenir comme l’homme : elle s’habille en jean, elle peut être dure, elle est ambitieuse, elle est souvent pressée, stressée et peut ainsi perdre sa beauté de femme et aller à l’encontre de ce qu’elle est réellement.

Le monde a connu plusieurs changements et vous n’êtes pas censé savoir qu’il faut vivre avec son époque, réflexe automatique de l’être humaine.
La femme en général a évolué dans le temps et sa façon d’agir, de réfléchir, de penser aussi notamment, la femme africaine.

La femme africaine moderne choisit la carrière qu’elle veut embrasser sans l’influence d’un tiers et sans penser qu’elle n’a pas les compétences qu’il faut. Si elle choisit de rester chez elle, c’est de sa réelle volonté.

Elle n’est plus une tête sans cervelle qui pense trouver du plaisir dans le shopping. Dans ses plans, il y a plus important que d’acheter la nouvelle paire de chaussure tendancielle du moment.

La femme africaine moderne ne se laisse pas acheter comme une propriété. Elle n’accepte plus qu’on lui fasse miroiter une vie de princesse et ne se laisse pas impressionner par les hommes riches qui la couvrent de cadeaux. Elle est autonome et indépendante financièrement.

La femme africaine moderne cherche toujours à enrichir ses connaissances intellectuelles et à développer un esprit critique. Fini le temps où la femme n’avait pour centres d’intérêts, que les magazines féminines parlant de maquillage, de beauté ou de cuisine, aujourd’hui, elle s’intéresse aussi à l’actualité, à l’économie, au sport, à la politique, ose de tenir des débats de haut niveau sur tous les plans.

La femme africaine moderne ne se définit pas selon son partenaire, elle s’assume comme étant une personne entière et prend ses propres décisions. La femme africaine moderne ne prend plus le célibatariat comme une fatalité, elle se morfond pas chez elle. Elle arrête de nourrir le fantasme de la rencontre du prince charmant et sait dire non quand il le faut.
Elle n’attend pas d’avoir un partenaire idéal pour réaliser ses projets de vie et cherche toujours à étendre son réseau social.