S’habiller avec élégance est déjà un art ; s’habiller au goût du jour, avec élégance et au moindre prix est un défi que les sénégalaises moyennes relèvent quotidiennement.

La mode vestimentaire au Sénégal est très fluctuante tout en ayant des constantes. Les femmes d’un certain age s’habillent long en boubous, "ndokets"(robes grand-mères) et marinières (ensembles constitués d’un haut ample et d’un pagne). Lors des cérémonies familiales, les femmes jeunes et moins jeunes sont habillées long, à la manière traditionnelle ; il est alors de très mauvais ton d’être court-vêtue, à l’occidentale, respect de la culture exige.

Le foisonnement de broderies, de dentelles, de garnitures diverses en provenance d’Orient permet toutes les fantaisies quant à l’ornement des boubous. Les tailleurs rivalisent de fantaisie et de talent. Quand le pouvoir d’achat est peu élevé, les tissus bon marché, popeline, percale par exemple sont décorés à la main avec des points de couture multiples, tige, jour, feston, chaînette surtout. C’est un travail de fourmi impeccable fait par des femmes, même âgées, pour se rendre utiles.