La polygamie est pour un individu le fait d’avoir plusieurs conjoints : pour une femme ayant plusieurs maris on parle de polyandrie, pour un homme ayant plusieurs femmes de polygynie. Plus généralement, la polygamie désigne la situation d’une espèce animale dans laquelle un individu s’accouple avec plusieurs partenaires sexuels. En sciences humaines, le terme polygamie est souvent employé pour désigner la polygynie, mais c’est alors un emploi abusif.

La polygamie s’oppose à la monogamie. Dans le cas précis de deux conjoints simultanés, il s’agit d’une bigamie. On distingue différents sous types de polygamie, notamment la polygamie parallèle qui désigne la situation jusqu’à présent où un individu s’accouple avec plusieurs partenaires, non pas au cours du même acte sexuel mais au cours d’une même période reproductive et la polygamie séquentielle qui consiste pour un individu à avoir plusieurs partenaires différents au cours de sa vie, mais pas de façon simultanée. Cette dernière forme de polygamie est aussi dite monogamie sérielle.

La polygamie est une pratique mal perçue dans la civilisation occidentale au point que de nombreux états la reconnaissent comme un délit. Toutefois, certaines de ces administrations en question la tolèrent dans la pratique. à l’opposé, de nombreux pays surtout en Afrique et en Orient autorisent la polygynie sans néanmoins l’encourager. C’est le cas non seulement de la totalité des pays à forte population musulmane, à l’exception de la Turquie et de la Tunisie l’ayant interdite en 1957, mais également de quelques pays animistes africains.
Quelques états autorisent aussi la polyandrie. Hmmm...