Vous êtes une femme. Vous avez marre de travailler pour autrui ? Depuis peu, une idée d’entreprise vous trottine dans la tête, mais vous n’osez pas vous lancer ?

Eh ben, sachez que c’est tout à fait normal. L’homme H adore rester tout douillet dans sa zone de confort. Et pour sortir de cette normalité, il va vous falloir beaucoup, oui plein d’efforts, bref vous devrez vous secouer, vous bouger.

Cette semaine, nous partageons avec vous, l’histoire d’une jeune femme, dont l’affaire a démarré juste comme ça, tel un jeu, mais qui aujourd’hui marche du tonnerre sur internet.
Lumière sur la promotrice de NANA WAX, une marque d’articles et accessoires de mode
Maureen Ayité est une béninoise et étudiante en Langues à Paris. En 2008, elle crée un groupe facebook pour échanger autour de sa passion : la mode. Elle publie des idées de look en tissu africain. Deux ans après, avec les nouvelles fonctionnalités de facebook, elle crée sa page, J’aime le pagne de chez moi : la ligne éditoriale n’a pas changé, toujours la mode.

Timidement, elle commence à poster des photos de ses créations personnelles. Les réactions des internautes furent toutes : où peut on les trouver, en commercialisez-vous, pouvons-nous commander ?.... Et c’est de là que tout partit, avec le lancement de sa première collection en 2012.
Pour vous motiver
1) Maureen a étudié les langues, mais finalement elle s’est retrouvée à tête d’une affaire en mode. Qui vous dit que votre idée ne va pas marcher parce que vous n’avez pas de diplôme en la matière ? Mesdames tant que c’est votre passion, un seul mot, EN AVANT !
-  A quel âge a-t-elle démarré ? 19 ans ! Waoh, direz-vous. Il n’y a juste pas de limite d’âge pour se lancer. Jeune, adulte ou vieux, dès que vous avez-une idée, mettez-là en action.
-  Maureen a commencé doucement en 2008, mais ce n’est qu’en 2012 que les bonnes choses ont vraiment démarré. PATIENCE ET PERSEVERANCE sont les vecteurs directeurs de tout entrepreneur.

On peut encore tirer tant de leçons de son histoire… Finalement ce qui compte, c’est d’avoir son projet, y travailler doucement et surement, sans relâche, un JOUR les graines semées pousseront et vos efforts seront récompensés.

Bonne chance donc à toutes nos lectrices futures entrepreneures.

 :