La relation conflictuelle qu’on colle au duo belle-mère/bru est loin d’être un stéréotype mais bel et bien une réalité.
En effet, si on peut trouver des cas où ces 2 parties s’entendent (apparemment) très bien, il est courant de voir des cas où ces 2 là sont toujours à couteaux tirés.

De l’origine des conflits…
D’une façon générale, ce conflit prend ses premières racines chez la belle-mère. Dans la majorité des cas, celle-ci voit sa bru comme une rivale, une personne qui vient lui arracher son fils, son trésor, qu’elle a porté et chéri toute sa vie.

Si on ne peut pas condamner ces dames, pour le fait de ressentir une certaine frustration à laisser " une autre voler le cœur de leur fils", elles deviennent blâmables si ce sentiment les pousse à mal traiter leur bru.

D’un autre côté, il y a ces belles filles aussi, qui d’entrée se montrent sur le qui vive, prêtes à attaquer, comme si elles montaient sur le ring pour boxer (lol), ce qui directement envenime les relations avec la belle-mère.

De l’équilibre à rechercher
Il est possible de vivre cette relation avec le moins de conflits que possible.
Pour cela, chacune des 2 parties est appelée à faire des efforts. Belles-mères et brus se doivent un respect mutuel. Chacune doit traiter l’autre avec courtoisie et un minimum d’égards. Sinon, c’est le fils qui se trouve pris au piège entre le marteau et l’enclume (et là, il risque d’avoir des étincelles dans l’air, hé hé hé) !

Quelques conseils

  • Evitez une familiarité trop poussée qui amène souvent des écarts de langage et conduite.
  • Soyez toujours respectueuse, courtoise et bienveillante
  • Ne jamais se lancer dans des disputes, des injures, bagarres, répliques acerbes…

Si malgré tout ça, ca ne va toujours pas, à défaut d’être 2 amies inséparables (lol) évitez quand même d’être 2 ennemies.

A bon entendeur….. Salut !