Une histoire insolite
Voici comment de simples jeux anodins, peuvent entrainer une vague de surprises bien désagréables :
Dame Y est mariée à Monsieur X avec qui tout semble aller normalement. Un jour, elle demanda de l’argent (250 000 Fcfa) à son mari. Cette somme était destinée à faire des achats de vêtements et autres accessoires pour un mariage qui se profilait à l’horizon.
X, contrairement à son habitude opposa à cette demande, un refus poli que sa femme prit très mal.

Un soir, elle entreprit donc de séduire son mari et ensuite le faire chanter pour avoir les sous demandés. En bonne Sénégalaise DJONGUEE, elle l’alluma avec une jolie et sexy nuisette et quand X était chaud comme de la braise, elle lui chuchota : « J’ai mal à la tête, mais je peux me laisser faire si tu me donnes les 250 000 F ».
Malheureusement ce petit jeu déplut fortement à X qui sur le coup, eut une autre idée, bien plus noire. En fait, Monsieur X, lui a signé un chèque de 250 000f qu’il lui jeta au visage en la traitant de PUTE, après l’avoir proprement violé sans préliminaires, aussi brutalement qu’il pouvait. Et depuis ce fameux soir, il prit la fâcheuse habitude de la prendre contre son gré, en lui jetant quelques billets de banque à la fin de son forfait.

Le viol conjugal, courant de nos jours
Si certaines femmes sont violées par de parfaits inconnus, d’autres le sont par leurs propres maris dans l’intimité de la chambre conjugale. La seule différence est que ceci passe inaperçu, sous silence.
D’aucuns diront que Dame Y l’a bien cherché ! Aucune femme ne mérite pour autant ce traitement, encore moins de l’homme qui partage sa vie.
On retient…
Que le viol conjugal et aussi malsain qu’un viol ordinaire. C’est un acte ignoble, traumatisant répugnant, salissant et blessant qui sape la dignité de la femme.
Mais en Afrique, où on dit que le mari a droit et autorité sur le corps de sa femme, vers qui se tourner quand c’est ton propre mari qui te viole ?